Le théâtre en 2°A.S

 

Projet de classe

Lycée  Bouchoucha. El-Oued 2006 / 2007

 

Niveau: 2ème année

Projet

Réalisé par:

Mlle ZOUBEIDI LINDA, Mme FRIDJET HINDA

Mlle LAMOUDI ASMA &  M. ZOUBEIDI YACINE

 

Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme de la 2°A.S

 
   

Objectifs généraux:

1-     Développer la capacité de créativité des élèves et leur esprit critique à travers une utilisation consciente du langage dramatique

2-     Encourager l'esprit de groupe et de coopération

3-    Amener les élèves à rendre leurs gestes significatifs, à transposer gestuellement leurs idées et leurs émotions et ainsi favoriser la théâtralité 

 

Supports:

1.Pièce de théâtre: L’AVARE de Molière. L'acte I, Scène III.(Texte écrit).

2.L'AVARE de Molière. (Texte audio)

 

OBJECTIFS DE LA SEQUENCE :

1. Étudier une scène de théâtre, connaître la spécificité du discours théâtral

2. Jouer une saynète en adaptant un extrait d'une pièce de théâtre...

 
 

SEANCE N°

OBJECTIFS

ACTIVITES

1

Compréhension de l'écrit 

Rencontre avec l’œuvre de Molière

Saisir et étudier la structure d'un texte théâtral

-   Analyse de la couverture

-   Etude acte I,scène III.

 

2

Compréhension de l'orale

Comprendre pour se mettre en scène

-   Analyse des personnages

-   Le comique de la scène

 

3

vocabulaire

Connaître le lexique du théâtre

-   Thématique et relationnel

-   Recherche de vocabulaire  

4

Grammaire

Comprendre à quoi sert un dialogue

Apprendre le passage  du  discours direct au discours indirect

 

-   Les marques du dialogue

-   Le discours rapporté

-   Types de phrases

-   Concordance des temps

5

Expression Orale

Devenir un metteur en scène

Jouer une scène théâtrale

-   Mise en scène et jeu    

6

Expression  écrite

Rédiger la suite de la scène étudiée

-   Production d'un texte théâtral

7

Évaluation

Devenir un acteur

- Évaluation de la mise en scène

 
 
   

Séance: Compréhension de l'écrit

Objectifs:  - Rencontre avec l’œuvre de Molière

                  - Saisir et étudier la structure d'un texte théâtral

Texte support: " L'avare"   Molière, acte I, scène III

I- Analyse de la couverture

Que voit-on ? Description de la couverture

Age du personnage                                           

Allure générale position, habillement (fraise)

Que tient-il ? Qu’a-t-il près de lui ?

Quel est le rapport qu’il entretient avec ce coffre ?

Que peut-on imaginer comme histoire ?

II - Lecture diagonale:

Observez et décrivez l'image du texte en complétant la grille suivante:

 
 

Éléments périphériques

Contenu

Analyse

Hypothèse

Il se peut que se texte:

 

 

1-Titre de la pièce  

     

 

 

L'avare

a- syntaxique:

Det + Nom masculin

b- sémantique:

Avare: Personne qui cherche à accumuler de l'argent sans le dépenser.

 

 

- nous raconte une histoire d'un roi avare

 

2- Corps du  texte

 

Harpagon: ...

La Flèche: ...

Ce texte est extrait d'une pièce théâtrale, une scène entre deux personnages Harpagon et La Flèche   

- présente une discussion acharnée entre Harpagon et La Flèche  

 

3- Source

 

" L'avare" Molière, acte I, scène III

 Molière: est un dramaturge  français

Scène: subdivision d'un acte d'une pièce théâtrale

 

/

 

4- Typographie

Les parenthèses

Les deux points

Points d'interrogation

Interjections

Marques de discours direct, ils indiquent les paroles des personnages

/

 
 

Texte support : L'Avare. Acte I, scène III.

Harpagon, La Flèche

 

La Flèche

-         (murmurer) je n'ai jamais vu de si méchant vieillard , qu'il a le diable au corps

Harpagon

-Tu murmures entre tes dents!

La Flèche

-         Pourquoi me chasser-vous ?

Harpagon

-C'est bien à toi, pendard, à me demander des raisons; sors vite

La Flèche

-         Qu'est ce que je vous ai fait? Mon maître, votre fils, m'a donné ordre de l'attendre

Harpagon

-Va-t'en l'attendre dans la rue. Je ne veux point avoir un espion de mes affaires, un traître. Dévorent ce que je possède, et furètent de tous côtés pour voir s'il n'y a rien à voler.

La Flèche

-         Comment voulez – vous qu'on fasse pour vous voler? Etes-vous un homme volable, quand vous renfermez toutes choses, et faites sentinelle jour et nuit ?

Harpagon

- (à part) tu fais le raisonneur!. (Il lève la main pour lui donner un soufflet.) sors d'ici,encore une fois.

La Flèche

-         Hé bien ! Je sors .

Harpagon

-Attends. Ne m'emportes-tu rien?

La Flèche

-         Que vous empoterais –je ?

Harpagon

-Viens ça, que je voie. Montre-moi tes mains.

La Flèche

Les voilà

Harpagon

-Les autres

La Flèche

-         Les autres

Harpagon

-Oui

La Flèche

-         Les voilà

Harpagon

-N'as-tu rien mis ici dedans?

 

La Flèche

-         Voyez vous-même

Harpagon

- (Il tâte le bas de ses chausses.)

La Flèche

-         Ah ! qu'un homme comme cela mériterait bien ce qu'il craint ! et que j'aurais de joie à le voler

Harpagon

-Euh?

La Flèche

-         Quoi?

Harpagon

-Qu'est-ce que tu parles de voler?

La Flèche

-         Je dis que vous fouillez bien partout, pour voir si je vous ai volé

Harpagon

-C'est ce que je veux faire.

(Il fouille dans les poches de la Flèche.)

La Flèche

-         La peste soit de l'avarice et des avaricieux

Harpagon

-Comment? Que dis-tu?

La Flèche

-         Ce que je dis ?

Harpagon

-Oui: qu'est-ce que tu dis d'avarice et d'avaricieux!

La Flèche

-         Je dis que la peste soit de l'avarice et des avaricieux

Harpagon

 -De qui veux-tu parler?

La Flèche

-         Des avaricieux

Harpagon

-Et qui sont-ils ces avaricieux?

 

La Flèche

-         Des vilains et des ladres

Harpagon

-Mais qui est-ce que tu entends par là?

La Flèche

-         De quoi vous mettez- vous en peine ?

Harpagon

 -Je me mets en peine de ce qu'il faut.

La Flèche

-         Est-ce que vous croyez que je veux parler de vous?

Harpagon

-Je crois ce que je crois;

La Flèche

-          ( lui montrant une des poches de son justaucorps) . tenez, voilà encore une poche; êtes-vous satisfait ?

Harpagon

-Allons, rends-le-moi sans te fouiller

La Flèche

-         Quoi ?

Harpagon

-Ce que tu m'as pris

La Flèche

-         Je ne vous ai rien pris du tout

Harpagon

-Assurément?

La Flèche

-         Assurément

Harpagon

-Adieu: va-t'en à tous les diables

La Flèche

-         Me voilà fort bien congédié

Harpagon

-Je te le mets sur ta conscience, au moins. Voilà un pendard de valet qui m'incommode fort, et je ne me plais point à voir ce chien de boiteux-là

 

 

II- Lecture silencieuse:

 Soulignez tous les verbes des questions, que remarquez-vous ?

III- Vérification des hypothèses:

IV- Analyse du texte:

Relisez attentivement le texte puis répondez aux questions qui suivent:

1-     Comment s'appellent les deux personnages présentés dans la scène ?

2-     Harpagon est:

     a- un homme d'une très grande générosité

     b- un homme d'une avarice insupportable

     c- un homme pour lui l'argent ne compte pas

     Choisissez la réponse juste 

     3- Pourquoi Harpagon a demandé de La Flèche de sortir ?

     4- De peur que La Flèche vole Harpagon son trésor, il l'a fouillé :

     a- dans ses chausses

     b- dans son bonnet

     c- dans ses poches

     d- dans sa veste 

     Choisissez deux  réponses justes

1-     Qu'a demandé La Flèche d'Harpagon afin de ne pas être un homme volable ?

2-     Est-ce qu'Harpagon a accepté sa proposition ? justifie ta réponse du texte.

3-     Qui sont les avaricieux et les avaricieuses pour La Flèche ?  

Exercice:

1-     Relevez les expressions données entre parenthèses dans le texte, quelle est leur utilité?

2-     Quel passage vous semble le plus drôle ? est-ce à cause des paroles échangées, ou du comportement des personnages, ou de leurs actions ?

Réponses:

1-     " murmurant- il lève la main pour lui donner un soufflet - il tâte les bas de ses chausses - il fouille dans les poches de La Flèche ". ces expressions sont des indications scéniques de l'auteur, qui accompagne le texte d'une œuvre théâtrale, implicite dans le corps du texte, ce sont des didascalies 

2-     Le passage le plus drôle : quand Harpagon a fouillé dans les chausses et les poches  de La Flèche et bien partout. Il est drôle à cause du comportement d'Harpagon

A retenir :

Une pièce de théâtre est une histoire racontée de façon particulière parce qu'elle est destinée à être jouée sur scène.

Pour la lire, il faut distinguer:

-         Le texte des répliques: la parole est clairement rapportée à un émetteur

-         Les indications scénique: entrée et sortie des personnages, gestes, ton, didascalies.

-         Les marques de division du texte

-         Les noms des personnages en tête des répliques

 
 
   

Séance : Compréhension orale

Objectif :  -Comprendre pour se mettre en scène

                 -Travailler   la compréhension et cohésion d'une scène

                 - Inciter à l'improvisation orale 

Support:« l'Avare  » Molière, acte I, scène III. Nature du support: Audio

              

I- Première écoute  et hypothèse du sens :

Écoutez  attentivement la scène puis dites:.

                 Quel est l'ordre d'apparition des personnages?

                 Pouvez-vous par leurs prénoms deviner la classe sociale à laquelle appartient chaque personnage  ?

                 Quel est le sujet de la querelle entre La Flèche et Harpagon ?

II- Deuxième écoute et vérification des hypothèses :

Cette scène confirme ce qu'on vient d'apprendre dans la compréhension de l'écrit , nous n'avions qu'une description par les mots: cette fois, le personnage prend vie . la scène sert à faire le portrait du personnage principal 

III- Troisième écoute et analyse:

Le portrait d’Harpagon

L’entrée en scène

1.LES PAROLES

           Quelles sont les premières paroles qu’il prononce ? Relevez toutes les insultes et les ordres de ce début de scène, quelle est l'intonation dominante ?

           Que pensez-vous du ton adopté par Harpagon ? Agressivité, autoritaire?

           Cherchez dans la réplique de La Flèche ce qu’il en dit

           Comment qualifiez-vous son entrée en scène ?

           Comment l’imaginez-vous sur scène ? Parle fort – regard noir – énervé – agressif – a le diable au corps – gestuelle exagérée…

2. LES ACTES

           Relevez tous les actes d’Harpagon

          Où peuvent-ils être ? Dans les didascalies ou « indications scéniques » ou alors interne au texte, on imagine qu’il fait un geste (ex : je te rosserai) – Idées de mise en scène

          - Tout relève de la brutalité et de la violence

          - Le reste concerne sa paranoïa : obsession de la fouille : tout est dirigé vers son avarice

Les actes confirme aussi la dureté de caractère du personnage, les gestes sont, soit violents et brutaux, soit reflet de son avarice. La première vision que l’on a est celle d’un homme colérique, méchant et violent.

 

Le comique de la scène

Malgré la dureté du personnage, la scène reste comique, qu’est-ce qui est comique dans cette représentation ?

Relevez tout les éléments comiques de la scène et  classez les dans les différents types de comique.

         - Le comique de mot (jeux de mots, jurons, répétition…)

Les insultes si nombreuses, la flèche répète autre chose

         - Le comique de geste ( poursuite, coup de bâtons, chute…)

Le soufflet, la fouille poussée à l’extrême, les autres mains

         - Le comique de situation ( malentendu, situations embarrassantes…)

 Tout le malentendu sur ce que dit la flèche : décalage

         - Le comique de caractère ( le caractère d’un personnage prête à rire)

 

L’avarice comme défaut

De nombreux éléments rendent cette scène comique, il faudra donc dans la mise en scène penser à faire rire.

Il y a 4 types de comiques….

        Débat : qui de La Flèche ou Harpagon l’emporte ?

        Trouvez dans la scène ce qui fait la supériorité de la flèche et ce qui fait la supériorité d’harpagon

scène sur la quelle les metteurs en scène ne sont pas toujours d’accord, à vous de choisir.

        - Temps de parole, contenu, manière de parler

        - Tutoiement, vouvoiement,

        - Statut

        - Qui a l‘avantage sur l’autre à la fin ?

 
 

LA FLÈCHE

HARPAGON

- Harpagon a peur pour son argent (aparté)

- S’attaque à harpagon par l’insolence

- Impertinence de ses remarques « morveux », « la peste… »

- Parle peu mais de manière assurée

- Harpagon finit par être inférieur : se met à genoux

-Jurons, ordres, supériorité verbale au niveau du temps de parole

- Tutoiement

- Statut de maître

-Énervé alors que la flèche est calme

 
 

Séance: Lexique

Objectif : Connaître le lexique du théâtre

 

I- Lexique relationnel:

Exercice № 1:

Dans le tableau suivant associez chaque terme à sa définition :

 
 

Mots

Définitions

1- scène

a- salle destinée aux spectacles se rattachant à l'art dramatique

2- théâtre

b- scène à un personnage qui parle seul

3- dialogue

c- emplacement d'un théâtre où les acteurs paraissent devant le public

4- monologue

d- ensemble des paroles qu'échangent les personnages d'une pièce de théâtre

5- drame

e- action scénique représentée par des personnages

 

Exercice № 2:

Trouvez les définitions des mots suivants puis employez-les dans des phrases personnelles:

Comédie – tragédie – acte – comédien – scénario

 

II- Lexique thématique:

Exercice № 1:

Quels termes sont utilisés pour peindre harpagon ?

Champ lexical de la dureté,  termes exprimant  la  méchanceté du personnage révélant son caractère exécrable.

 

Exercice № 2:

Trouvez l'intrus de chacune de ces deux listes:

         a-    ladre – avare – vilain – harpagon – généreux – économe

         b-    gaspillage – avarice – largesse- générosité- dissipation- libéralité

 

Exercice № 3:

1- Reliez les termes à la définition qui convient :

        Satire        * discours qui loue, qui célèbre quelqu'un ou quelque chose

        Éloge        * discours qui s'attaque à quelqu'un ou à quelque chose en s'en  moquant

 

2- La pièce de l'Avare est-elle:    une satire ou un éloge   ?

 

Séance: Grammaire.

Objectif: l'élève sera capable de:

       -  Apprendre le passage  du  discours direct au discours indirect

       -  Connaître les différents types de phrases dans le discours direct/ indirect

       -  Maîtriser la concordance des temps. 

 

Phase d'imprégnation

Une des particularités du théâtre est qu’aucun narrateur n’est là pour raconter ce qui se passe, seules les paroles sont rapportées de façon directe.

          LES MARQUES DU DIALOGUE

1.        Introduire un dialogue de théâtre

Prenez la scène et regardez la façon dont est « marqué » le dialogue, par quoi est-il introduit ?

HARPAGON – Hors d'ici  ….

Quoi de différent à notre façon d’introduire un dialogue ?

Pas de guillemet et pas de « dit-il… »

Il n’y a que du dialogue donc pas besoin de l’introduire

2.      Rapporter des paroles dans un récit

En revanche, vous êtes dans un récit et vous voulez faire parler quelqu’un : comment faire ?

« - , dit-il… Guillemet, tiret, verbe déclaratif (attention à la place du sujet)

-        « - ah ! mon dieu, que vous vous portez bien » dit Frosine

Les paroles ont été rapportées telles qu’elles ont été dites : elles forment un ensemble indépendant séparé du récit par la ponctuation.

Les paroles gardent les marques de l’oral, la même personne : on ne touche à rien

Là, nous avons rapporté les paroles de façon directe : discours direct

-        Frosine dit qu’il se porte bien.

Quelle différence remarquez-vous ?

Disparition des guillemets, disparition des paroles directes, elles sont rapportées de façon indirecte et changement de personne, il faut s’adapter : discours indirect

Verbe déclaratif - que - changement de personne

 

Exemple : monsieur Dupont a dit à son voisin : « oh !, vous avez abîmé ma barrière »

Monsieur Dupont a dit à son voisin  qu’il avait abîmé sa barrière

 

 

Discours direct

Discours indirect

- ponctuation : guillemet et deux points isolent le récit

Pas de signe de ponctuation : tout est inclus

- exclamations et interrogations : !, ?

Disparition des marques de l’oral

- proposition : 0

Proposition subordonnée conjonctive

- personne : origine

Varie selon la personne qui parle

 
   

I- Types de phrases:

Observez le tableau suivant puis répondez aux questions ci-dessous:

 
   

Discours direct

Discours indirect

1-     Elle dit : « Mon maître m'a donné ordre de l'attendre »

2-     Elle demande : « Avez-vous de l'argent caché »

3-     Elle s'interroge: « Pourquoi me chassez-vous ? »

4-     Elle lui ordonne : « Tenez ! »

1-     Elle dit que son maître l'a donné ordre de l'attendre

2-     Elle demande si j'ai  de l'argent caché

3-     Elle s'interroge pourquoi je la  chasse

4-     Elle lui ordonne de  tenir

 

1-     Quel est le type de phrases de chaque propos rapporté ?

2-     Quelles remarques faites-vous sur le passage au discours indirect ?

 

 

Exercice d'application :

Transformez les phrases suivantes au discours indirect:

1-     Il déclare : " le voyage a été agréable "

2-     Il me demande : " viendras-tu avec tes amis ? "

3-     Elle vous suggère : " partez avant midi "

4-     Il demande : " comment irez-vous à l'aéroport ? "

5-     Elle se demande : " est-ce que vous pourrez m'accompagner ? "

 

II-  Concordance des temps:

A-   Quand le verbe qui introduit le discours indirect est au présent ou au futur, il n'y a pas de changement de temps dans le passage du discours direct au discours indirect.

Exemple:

La Flèche dit :" Je ne vous ai rien pris du tout"

 

La Flèche dit qu'elle ne lui a rien pris du tout

 

B-   Quand le verbe qui introduit le discours indirect est un temps passé, le changement de temps dans le passage du discours direct au discours indirect se fait selon les règles de la concordance des temps :

 

Discours direct

Discours indirect

Présent

Passé composé

Futur

Imparfait

Plus que parfait

Conditionnel

Passé simple

Imparfait

Plus que parfait

Conditionnel présent

Imparfait

Plus que parfait

Conditionnel

Passé antérieur

 

Exemple:

La Flèche a dit : " je n'ai jamais vu de si méchant vieillard

La Flèche a dit qu'elle  n'avait  jamais vu de si méchant vieillard

 

Exercice d'application :

1-     La Flèche lui a dit : " Est-ce que vous croyez que je veux parler de vous ?  "

2-     Harpagon répondit : " Je crois ce que je crois "

3-     Elle disait : " je recevrai beaucoup de visites "

4-     Harpagon lui demanda : " De qui veux-tu parler? "

 

Séance: expression orale 

Objectif:  - Devenir un metteur en scène

                - L'élève sera capable de jouer une scène théâtrale

 

Support: " L'avare"   Molière, acte I, scène III

 

*Dans un premier temps, initier les élèves au langage de base en art dramatique, soit: le corps, la voix, l'espace. et leur rappeler la scène :

Qui est déjà sur scène ?

Qui arrive  pour voir La Flèche immédiatement ?

De quelle façon arrive-t-il ?

Quels sont leurs déplacements mutuels ?

        -  « sors vite que je ne t’assomme »  quelle gestuelle adopter ?

        -  « à part » l 28 : à qui sont destinées ces paroles ? Comment faire ?

        -  «Il lève la main pour lui donner un soufflet » : comment faire ?

La première sortie de La Flèche : sort-il vraiment ? Comment changent-ils de place ? Dessinez la sortie et le retour. 

L’épisode des autres mains : comment faire ?

La fouille : qui est face au public et pourquoi ?

Quelle durée pour la fouille ?

Quelles mimiques et quelles gestuelles adoptées ?

Dessinez la position des personnages. 

Qui part en premier ? Par où ? A qui La Flèche adresse-t-il ses derniers mots ?

Harpagon le suit-il ? Quelle est son humeur ?

Dessinez le départ des personnages :

 

*Dans un deuxième temps l'élève sera capable de jouer la pièce théâtrale.

La mise en scène

1-     Distribution des rôles : introduire chaque élève à son rôle

2-     Exploration de l'espace: le décor et le lieu de la scène

3-     Expression corporelle et mime : montrer les différentes gestuelles, et les mimiques

4-     Initier les élèves aux caractères des personnages: lié à une émotion, un sentiment ou un caractère, à la démarche et à l'attitude

5-     Demander aux élèves de jouer la scène : se mettre deux par deux : chaque couple passera devant la classe

 

Séance: Expression écrite

Objectif : À la fin de la séance, l'élève sera capable de produire une saynète ou compléter un extrait d'une scène de pièce de théâtre

Sujet:

Imaginez  la suite de la scène étudiée, en complétant ce dialogue entre Harpagon, son fils Cléante et sa fille Elise :

HAPAGON – (il crie dans le jardin, et vient sans sa  cassette) Au voleur! Au voleur ! ah! je suis perdu, je…….

CLEANTE.-  Qu'y a-t-il ?...

ELISE – Qu'est ce qui se passe ? …

 

  Il s'agit de reproduire un texte théâtral. Vous devez mettre en œuvre tous les moyens linguistiques étudiés en classe et propres à ce type de texte:

      - L'organisation de la scène: les  personnages  

      - Lexique de la scène. 

      - Discours rapporté: écrire les paroles des personnages telles qu’elles ont été  prononcés

 

 

Evaluation de la mise en scène

DEVENIR UN ACTEUR

Un acteur, c’est….

 

 

La voix

4 points

·  volume sonore        est-il adapté à la situation ?

·  Intonation  

·  Diction : fluidité

Le regard

1 point

Quels jeux sur le regard ?, regards au public (l’aparté)…

La gestuelle

5 points

·  Les apartés

·  Le soufflet

·  Les mains

Les déplacements

5 points

 

Occupez-vous l’espace avec pertinence ?

·  Entrée en scène

·  Sortie de scène

·  Le reste de la scène

L’interprétation

3 points

Vous avez choisi quel rôle ?

Le choix est-il clair et intéressant tout au long de la scène ?

la mémorisation

2 points

Apprentissage sérieux du texte
 

 

Texte écrit et mis en scène par les élèves est

 une adaptation du dessin animé "La triche" de Titeuf d'après la BD de ZEP.

 

Les personnages:

Professeur

Garçons: Riadh , Chouaib  , Djallal ,  Mohamed , Daoud

Filles : Nesrine , Wouroud , Asma  , Salima

Directrice  

 

Scène I

Classe bruyante, le prof écrit sur le tableau, les élèves crient et jouent …

 

Prof: c'est bien maintenant, ça suffit, j'espère que vous avez tout compris parce que demain vous avez un devoir de français

 (Prof sort)

Les élèves: ah ! non !!!

Salima: cette interro ça sera le titanique .

Wouroud : ah! C'est drôle! T'as vu la maîtresse, elle était énervée

Riadh: Ah! Non un autre devoir de français trop cruel ! quelle catastrophe !!

Mohamed : Oui t'as raison, mais on peut trouver un solution.

Riadh: Tu veux tricher ?

Mohamed : Non, ça sera des aides de mémoire pour se rappeler toutes les règles de grammaire et de conjugaison.

Riadh : Je crois que j'ai une idée, on écrit les règles de grammaire derrière la porte par la craie comme ça, la maîtresse elle verra rien

Chouaib: On ira qu'à jeter des papiers à la poubelle pour venir les voir

Chouaib et Riadh : Ouais! C'est génial

Djallal : Eh! Les gars la formule n°1 de l'hypothèse : Si + présent       future …

Mohamed : Non, c'est pas assez, il faut qu'on soit en plein niveau de sécurité, sinon on aura tous des zéros

Nesrine: Et moi, pour voir mon tableau de conjugaison je le roule comme ça dans mon papier mouchoir et je ferai comme d'habitude, comme j'ai envie de me moucher OH!! Là là! Le voilà 

Wouroud: T'as bien fait très bien !!

Salima : Non moi, je vais pas recopier

Asma : Moi aussi

Les filles sortent

Riadh ( colle une feuille derrière le dos de Mohamed)  : Attends toi,  ne bouge pas, comme ça pendant le devoir on a qu'à regarder ton dos

Chouaib: Et on fait quoi si ça ne marche pas ?

Riadh : Oui t'as raison

Chouaib: Et si on enregistre les tableaux de conjugaison , c'est vrai les papiers on a besoin tandis que le walkman est super discret tu crois pas ?

Riadh : Mais ça conjugue de la ruse derrière ce visage d'ange HA HA …!! 

Chouaib : Ou bien de m'envoyer un message qui contient la réponse

Chouaib et Riadh : Ouais! C'est génial

Riadh : Allez les gars on y va

 

Scène II

Le jour du devoir

Prof : Bonjour tout le monde

Les élèves : Bonjour Madame

Prof : Ben ! vous n'avez qu'une heure et souvenez vous celui qui copiera sur son voisin il sera puni

Asma  ( entre en retard ) : Bonjour madame

Prof : Bonjour, pourquoi t'es en retard ?

Asma : Je m'excuse Madame j'ai raté le bus

Prof : Tu sais bien qu'on a un devoir,  vas à ta place.

Daoud : Oh! Là là ! comme elle est chic !!

Asma: Imbécile, il a déjà commencé

Mohamed: Dame, il fait chaud je peux enlever ma veste

Prof : Oui bien sûr

Djallal: Eh ! les gars je vais voir la formule derrière la porte Dame! Dame ! je peux y aller jeter mon papier à la poubelle SVP

Prof: Oui

Chouaib : Madame mon crayon est cassé je peux y aller le tailler

Prof : Oui,  mais fais vite  

Mohamed : Et moi aussi Madame

( il se lève de sa place,  le prof a  vu la feuille collée derrière son dos )  

Prof ( en criant ) : Eh! Eh! Toi! Toi ! attends!  qu'est ce que c'est que ça ? tu triches ? avec qui?

Mohamed(en pleurant ) : Non, non!! pardonnez moi Madame ,je vais pas la refaire, je te le promets

Prof : D'accord mais tu auras moins cinq dans le devoir, tu pleures encore hein !

Riadh : Madame, je peux jeter ces bouts de papier à la poubelle SVP

Prof: vous avez tous la bougette aujourd'hui, Riadh tu jetteras tes feuilles  à la récréation

Riadh : Oh ! non c'est pas juste! et plus c'était mon idée le coup de la poubelle

Chouaib (à Nesrine) : Cache toi, la dame est venue

Nesrine mouche

Prof: Tu te mouches souvent ma petite! Tu es malade ?

Nesrine : Oui , non oui …

L'anti-sèche de Nesrine tombe par terre

Prof: Mais qu'est ce que c'est que ça ? une anti-sèche , une feuille imprimée , tu vas t'installer à mon bureau et tu copieras 200 fois "Je ne tricherai plus en classe"

Nesrine : Quoi ? 200 fois !! je crois que j'ai envie de moucher ( se tourne vers Wouroud qui s'assoit derrière elle) donne moi ça

Wouroud : Rends le moi, j'ai pas terminé de recopier

Prof : J'en ai assez cette fois de vos feuilles imprimées Wouroud, même punition!

Wouroud : Oh! non stupide à cause de toi j'étais punie

Riadh  ( jette un bout de papier sur Wouroud ) : Eh ! toi, envoie moi la réponse

Wouroud : Ah! Madame, c'est Riadh! Il m'a jeté des bouts de papier pour lui donner à recopier

Prof : Riadh! Tu dois faire plus d'attention

Riadh: Non Madame, elle ment, c'est pas juste , je peux faire le devoir tout seul et plus ça ne dit même pas aux idiots

Wouroud: Petit idiot, il s'arrête pas de tricher!

Riadh : Madame, je peux aller jeter ces bouts de papier à la poubelle, SVP!!!

Prof : Oui, mais je vous préviens que c'est la dernière fois que je laisse quelqu'un se lever

Riadh: Oh! non, j'ai pas de chance,  c'était effacé, pas grave, il nous reste le coup de walkman

(En ce moment Daoud bouge de sa place en dansant  pour voir ce qu'il y a derrière la porte )

Prof : Eh! Toi Daoud qu'est ce que tu fais ici?  A ta place!

Daoud : Quoi ? (chante) présente Taliani …

Chouaib  (à Riadh) : Sors d'ici ,  vite

Riadh: Je trouve pas les écouteurs

Daoud : Eh! Les gars j'espère que vous m'avez pas oublié

Chouaib : C'est le verbe partir trouve le verbe faire au subjonctif

Djallal : Vous écoutez quoi là ?

Riadh: Tourne toi et la ferme!

Mohamed : ils ont enregistré les tableaux de conjugaison.

Prof : Mohamed ne souffle pas les réponses à tes camarades, sinon tu vas rejoindre les autres

Djallal : ( à Riadh) Eh! toi, passe moi un écouteur et toi ( à Mohamed) envoie moi un message

( Après quelque seconde le prof entend la  sonnerie du message )

Prof ( en criant) :  Oh! non, c'est fort là!! un portable ! un message contenant la réponse !!! Qui t'as envoyé ce message ? dit , c'est lui hein!

( elle tourne à Riadh, dans ce moment le walkman tombe par terre sans écouteurs donc elle a entendu  l'enregistrement : je puisse, tu puisses …)

Les élèves: Oh! non c'est foutu !!

Prof ( énervé) : Sortez tout de suite et vous aurez tous des zéros

Directrice  ( entre en classe ) : Qu'est ce qui se passe ?  Qu'est ce qu'il y a ?

( Le prof explique à la directrice ce qui s'est passé pendant le devoir )

Directrice: Eh! Bien mes enfants, pourquoi vous avez triché, vous savez que la triche est interdite, vous allez être punis. Vous allez avoir un zéro! Promettez moi que vous n'alliez pas la refaire sinon je vais convoquer vos parents.

Riadh: D'accord Madame, je vous le promets!

Les autres: nous aussi Madame!

Prof: ça suffit, ben on va refaire le devoir la semaine prochaine, rangez vos affaires et sortez.

 

 

Ressources:

 

1. Programme officiel de la 2°A.S

2. Texte de la pièce de théâtre L'Avare de Molière. (Format PDF)

2. Texte audio de l'Avare de Molière. (Format MP3)

 

 

La pédagogie du projet       Documents didactiques        Activités ludiques

 

Autres Projets de Classes:

 

Prospectus touristiques et autres activités réalisés par des élèves...

 

 

"Si vous êtes en quête de spiritualité, c'est à Guémar qu'il faut vous rendre".

Reportage réalisé par les élèves du lycée Saïd Abdelhaï à El-Oued

 

 

Théâtre: Projet réalisé par les élèves du lycée Asma à Aïn Beida, Oum El-Bouaghi

 

 

Le théâtre algérien