NATURE DE L'ÉPREUVE DE FRANÇAIS AU BACCALAURÉAT(2007/2008)

 
     
 

SERIES :

Langues étrangères

Lettres et philosophie

Mathématiques

Techniques mathématiques

Sciences expérimentales

Gestion et économie

 

La nature de l’épreuve de français au baccalauréat est la même pour toutes les séries. Elle sera conforme au programme de l’enseignement secondaire et comportera deux parties obligatoires visant :

      -  l’évaluation de la compétence de lecture / compréhension.

      -  l’évaluation de la compétence d’écriture.

 

A moyen terme, l'évaluation de l'oral  se fera sous forme de contrôle continu ou d'épreuve anticipée.

            

1. CHOIX DES SUPPORTS :

 

Les supports (textes, images, tableaux…) respecteront la thématique et les discours étudiés au cours de la 3ème AS.

Les références seront mentionnées (auteur, titre de l’ouvrage, date de parution, édition).

Les textes proposés doivent former un tout et doivent respecter les règles de cohérence textuelle.

Les éventuelles coupures doivent être signalées et ne doivent en aucun cas nuire à la cohérence d’ensemble.

 

2. STRUCTURE DE L’EPREUVE :

 

L’épreuve de français comportera obligatoirement deux parties :

    - Compréhension.

    - Production.

 

2.1   Compréhension :

 

        Elle consiste en l’étude d’un texte long (300 à 400 mots) ou d’un groupement de 2 ou 3 textes courts (150 à 200 mots), en relation avec les discours les thèmes retenus dans le programme officiel.

 

Le candidat devra lire, analyser et interpréter des discours écrits pour :

       - retrouver les différents niveaux d’organisation d’un texte,

       - élaborer des significations,

       - réagir face à un texte.

 

       Les questions ne devront en aucun cas viser uniquement les niveaux taxonomiques les plus bas (à savoir connaissance, compréhension) mais couvrir dans leur déroulement l’éventail des capacités (analyse, synthèse, jugement)

 

2.2   Production :

 

Le candidat choisira entre:

       - une production semi libre: en relation thématique ou discursive avec le support proposé.

       - une production convergente (semi guidée) en prolongement du texte support, qui investira une technique d'expression (synthèse de documents, compte-rendu, résumé, prise de notes à partir d'une source écrite…)

 

L’épreuve doit respecter 02 (deux) critères :

     1. tout sujet  doit être formulé de manière à inciter le candidat à respecter les paramètres de toute situation de communication (statut du récepteur, objet de la communication et visée communicative).

     2. les sujets doivent permettre la mise en œuvre d’une technique d’expression travaillée durant le cursus.

 

De plus, l’épreuve devra viser l’évaluation des capacités du candidat à :

    1. planifier sa production au plan pragmatique et au plan du contenu,

    2. organiser sa production,

    3. utiliser la langue de façon appropriée.

 

  3. DUREES, COEFFICIENTS, BAREMES :  
 

Série :   LANGUES ETRANGERES  

Durée de l'épreuve

3 h   

Coefficient        

5

Barème  

Compréhension

12 points

Production écrite   

08 points

 

Série :   LETTRES ET PHILOSOPHIE        

Durée de l'épreuve

2 h 

Coefficient           

3

Barème  

Compréhension

13 points

Production      

07 points

 

Séries :   MATHEMATIQUES 

              SCIENCES EXPERIMENTALES

Durée de l'épreuve

2 h 

Coefficient

2

Barème    

Compréhension

14 points

Production 

06 points

 

Séries :   TECHNIQUES MATHEMATIQUES

              GESTION ECONOMIE         

Durée de l'épreuve

2 h  

Coefficient 

2

Barème

Compréhension

14 points

Production

06 points

 

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE. Office National des Examens et Concours

 
 

 
 

PROPOSITION D’ÉPREUVE  DE FRANÇAIS AU BACCALAURÉAT

Série : Lettes et langues étrangères

 
 

Il n’est de famille humaine qui n’ait apporté sa contribution plus ou moins importante à l’univers.

Qui jette un regard sur la légende des siècles éprouve une sorte de vertige devant la somme d’invention, de labeur, dont est faite chacune des civilisations, devant la variété de leur apport.

Chinois et Mayas de l’Amérique indienne, Khmers et Arabes, Slaves et Noirs d’Afrique, ils ont tous, auprès de cette culture gréco-romaine, celto-méditerranéenne, de cette éthique judéo-chrétienne dans lesquelles tant de générations ont été formées et aux sources desquelles les bâtisseurs de l’avenir continuent de puiser les leçons de sagesse et de fraternité,  enrichi de leur pensée, de leurs arts et de leurs techniques, de leurs chants et de leurs découvertes, le patrimoine de l’humanité.

Les racistes ignorent donc tout de l’histoire quand ils s’arrogent un monopole intellectuel.

Oublieraient-ils tout ce que nous, les hommes d’Europe, devons aux autres continents ?

L’alphabet vient des Phéniciens.

L’algèbre vient des Arabes.

Le café est d’origine éthiopienne.

Le thé, la porcelaine, la soie, le riz, la boussole nous viennent de Chine qui a inventé l’imprimerie avant Gutenberg. Elle peut aussi revendiquer la poudre à canon mais le mérite est plus discutable.

 Quant à d’autres produits chers à tant de consommateurs, le mais, le tabac, la pomme de terre, le quinquina, le cacao, la vanille, ils sont dûs aux indiens d’Amérique.

Pas ou peu de communauté qui ne puisse figurer honorablement dans ce Musée des Arts Populaires où, par ses ustensiles familiers, par ses vêtements de travail ou de fête, par son mobilier, par le style de ses demeures, ne s’affirme leur authenticité. Si différents quant au matériau, quant à l’inspiration de l’artisan, ils offrent pourtant des similitudes de thèmes : la naissance, l’amour, la mort, le travail, les combats, les goûts des couleurs claires ou sombres. De la Finlande à la Roumanie, ce sont parfois les mêmes broderies chatoyantes. On entend monter dans leurs chants les mêmes déclarations d’amour à l’être aimé, les mêmes hymnes à la lumière, qui témoignent de profondes communions.

 

                                                Pierre PARAF, L’Homme de toutes les couleurs

                                                Le racisme … pourquoi ? 1973

                                                Editions Messidor / La farandole

 
 

Q U E S T I O N S

 

I.COMPREHENSION DE L’ECRIT :    (12 points)

 

1. De quelle partie du monde l’auteur est-il originaire ?

                   

2- Réécrivez la première phrase du texte en la commençant par :

    Chaque communauté humaine …………………………………..       

3. Une catégorie de personnes refuse d’admettre l’apport de toutes les civilisations au Patrimoine universel.

    Relevez le mot qui désigne ces personnes.

4. Classez dans la colonne qui convient les informations suivantes :

    - Contribution  au développement de l’humanité

    - méconnaissance  de l’apport des autres civilisations.

    - Certitude de connaître mieux que tout le monde.

    - importantes découvertes faites  par les autres peuples.

Racistes

Famille humaine

-

-

-

-

5. Dans le dernier paragraphe, trois termes montrent qu’il existe un lien étroit entre les différentes civilisations.                                                       

      Relevez ces trois termes.   

6. Résumez  en trois lignes le point de vue de l’auteur  sur le thème du texte.

II.PRODUCTION ECRITE :       (08 points)

Des conflits éclatent un peu partout dans le monde mettant en péril la vie des enfants.

L’UNICEF organise un concours  du meilleur appel pour la protection de l’enfance contre toutes les formes de violence.

Vous participez à ce concours.

Rédigez cet appel.

 
 

 
 

CORRIGÉ ET BARÈME DE CORRECTION

Série : LLE

 
 
 I. COMPREHENSION DE L’ECRIT :   12 points
 1.   = Europe 1.5 1.5

 2. Transformation de la phrase :

     Chaque communauté humaine a apporté …………...............

     Passé composé :……………………………………….............

     Suppression de la négation…………………………............…

 

 

1.5

1.5

 

3
 3. Les racistes

1

1

 4.                                         

Racistes

Famille humaine

- méconnaissance  de l’apport des autres civilisations.

- Certitude de connaître mieux que tout le monde.

- Contribution  au développement de l’humanité

- importantes découvertes faites  par les autres peuples.

 

 

 

0.5 x 4

 

 

 

 

2

 

 5. Les 3 termes : similitudes – mêmes - communion 0.5 x 3 1.5
 6. Résumé   3 3
 II.PRODUCTION ECRITE   8 points    

Critères d’évaluation :

 (en relation avec la grille proposée dans les programmes )

* Pertinence

* Organisation

* Formulation

2

3

3

 

 

8

 

 
     
 

 
 

Autre Exemple de Sujet.

 
     
 

Association de Défense Du Vieux Rocher De Constantine

                                                                                 Constantine le, 23 Octobre 2005

 

                                  A Madame la Ministre de la Culture

 

Mémoire en Péril

Tout peuple qui préserve son patrimoine conserve sa mémoire pour l'éternité. Malheureusement, à Constantine on fait table rase du passé qui pourtant compte parmi les plus prestigieux de l'humanité. Berbères, Phéniciens, Romains, Numides, Vandales, Byzantins, Arabes, Juifs, Turcs et Français ont laissé leur empreinte sur le vieux rocher. Il n’y a pas si longtemps, des démolisseurs s'acharnaient sur de véritables joyaux architecturaux pour les besoins d'un programme immobilier. Alors que la blessure de Souika est encore béante, un autre pan de l'histoire du nationalisme algérien  « La prison du Coudiat », se trouve menacé de destruction à son tour, malgré son classement au patrimoine culturel national. Elle doit laisser place à un projet de tramway pour, semble-t-il, désengorger le centre ville. Au lieu de libérer le centre historique de toute surcharge d'activités économiques et administratives, on le soumet à davantage de pression.. En effet, 80% des Constantinois qui habitent les cités dortoirs, se précipitent dès le lever du jour vers ce vieux bâti, là où les architectures de différentes civilisations s'enchevêtrent et cohabitent dans l'harmonie et la beauté, sur l'un des sites naturels des plus beaux au monde. C'est cette originalité qui a poussé les Nations Unies à choisir Constantine comme cinquième ville au monde à être protégée.

Constantine, cette héroïque citadelle où chacune de ses pierres a une histoire millénaire, est comme frappée de malédiction. Le comble dans ce projet est qu'il porte atteinte aux lois de la république et effacerait à jamais une partie de cette mémoire collective.

Notre association qui a pour vocation la sensibilisation de la population et des pouvoirs publics lance un appel solennel aux membres du gouvernement, aux autorités locales, aux familles d'anciens détenus et déportés et à tous les citoyens pour qu'ils protègent cette mémoire vivante de la résistance et de l'héroïsme. Il est du devoir de tous et de toutes de préserver aux générations futures cet édifice qui est un musée vivant, un livre ouvert sur lequel sont écrites les plus douloureuses pages de héros connus et inconnus de notre pays.

Nous devons prendre exemple sur les peuples noir et juif qui ont sauvegardé pour la mémoire universelle les deux symboles de crimes contre l'Humanité que sont l'esclavagisme et le nazisme. Nous ne pourrions imaginer la réaction de ces deux peuples et du monde entier si la Pologne décidait un jour de démolir les camps nazis d'Auschwitz et de Treblinka, ou si l'île de Gorée au Sénégal était détournée de sa vocation pour devenir un lieu de tourisme, de villégiature et de plaisir.

La prison du Coudiat doit rester un symbole et un lieu où nos enfants apprendront à ne pas oublier un autre crime contre l'humanité : le colonialisme.

A nos architectes spécialistes en aménagement, à nos hommes de culture, à nos sponsors publics et privés, à tous ceux qui ont des idées novatrices, de faire de ce lieu un espace de recueillement, d'archives, d'expositions, de conférences et de recherches ...

Nous demandons à tous ceux qui partagent ces craintes de l'exprimer par un soutien à notre association: un courrier, des écrits journalistiques, ou autres formes d'expression, pour transmettre finalement plus que des livres aux générations futures :  Un Patrimoine Vivant.

                                                                                Le président : Ahmed Benyahia.

 

B.P. 432 Constantine RP- Agrément 21-02-1996 Tel : 031 66.22.56.  Port. 076.88.54.22 .

E-mail: defenseduvieuxrocher@yahoo.fr

 

Copie : à Son Excellence Monsieur Le Président de la République  

 
     
 

Questionnaire :

I. Compréhension :

  Lisez attentivement le texte et répondez aux questions.

 

1- Relevez tous les éléments du texte qui donnent des précisions sur l’auteur.

 

2- Qui sont les différents destinataires du texte ?                                                                                           

3- Mettez chacune de ces informations dans la colonne qui convient :

a.  «  Il n’y a pas si longtemps……..de véritables joyaux architecturaux »

b.  « Un autre pan de l’histoire…..à son tour »

c.  « Le comble de ce projet……collective »

d.  « La prison du Coudiat doit rester…..la colonialisme »

e.  « Nous demandons …..soutien »

 

Discours argumentatif

Discours explicatif

Discours exhortatif

 

 

 

 

 

4-  « Elle doit…, semble-t-il,... le centre ville »,l’auteur utilise l’expression soulignée pour :                                                                                                               

-dénoncer ce projet 

-exprimer son accord

-exprimer son indifférence

-émettre des réserves

-exprimer le doute.

           Relevez la bonne réponse.   

 

AUTRE QUESTION POSSIBLE :

L’auteur n’est pas convaincu par l’argument avancé pour la réalisation du projet. Relevez dans le 1er paragraphe du texte l’expression qui le montre.

 

5- « Le comble dans ce projet est qu’il porte atteinte aux lois de la République » .

     Une loi est mentionnée dans le texte. Relevez-la.

6- Quelles sont les différentes raisons  qui poussent l’auteur à protéger le centre historique de Constantine de la démolition ?

7- A quel type de document appartient ce texte ?

 

II.Production écrite :

Traitez l’un de ces 02 sujets au choix :

 

1- Le tracé de l’autoroute EST-OUEST va traverser le Parc Naturel d’El Kala. Ce projet provoque le mécontentement de toute la population. Vous êtes Président de l’Association de Défense de la Nature.

       Rédigez un texte dans lequel vous dénoncerez  cette grave atteinte à l’environnement.

       Votre texte sera remis aux autorités (Wali, Président de l’APC, …) et à la presse ( journaux).

 

2- Vous êtes le chargé de l’information à la wilaya.

Au lendemain de la parution de ce texte, vous êtes chargé de faire le compte-rendu critique de ce document qui sera remis à M. le Wali..

      Rédigez ce compte-rendu.

 

 

     
 

Nouveau Programme de la 3°A.S          Nouveau Manuel de la 3°A.S

 
 

Accompagnement Professionnel       Documents didactiques         Lexique de didactique         

 
 

Plan du site               Accueil